Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 13:43

R3 - barques


Comme promis, voici l'histoire,

je pense que vous avez votre petit matériel,

On ne patiente plus c'est donc :


R2 - barque


« La chemise jaune du capitaine… »


Il était une fois, un petit bonhomme très adroit et très inventif qui habitait une petite maison construite en bois, située tout en haut de la falaise qui dominait le port.

Tous les matins, il se levait de très bonne heure. Il s’habillait rapidement après avoir pris le temps de choisir une belle chemise jaune. Il prenait toujours le même petit chemin étroit et pentu qui descendait en serpentant, de la haute falaise de calcaire blanc, vers la plage de sable fin.

Puis à pas rapide, il se dirigeait vers le port du village. Les vagues, couvertes d’écume, glissaient inlassablement sur le sable blond. Il ne prenait pas le temps de les admirer, car il avait hâte d’apercevoir la voile jaune accrochée au mât de son petit voilier.

Amarré au petit ponton, son outil de travail l’attendait bien sagement. Il était joyeux d’appareiller pour le grand large. Il aimait partir, avec son beau et minuscule voilier, sur cette mer bleue et calme.

Hélas ! Pas toujours calme, car le vent pouvait parfois souffler si fort qu’il soulevait de grosses vagues. Ces jours là, il se résignait à rester sur la terre ferme. Il disait : « Aujourd’hui, je n’irai pas pêcher les petits anchois, avec mes petits filets ! »

Notre capitaine qui n’était ni téméraire ni imprudent, ne sortait pas en mer avec son bateau jaune, car il redoutait le mauvais temps. Il rentrait sagement chez lui. Ces jours là, il s’occupait, à réparer les filets. C’est lui, qui tout seul, les avait fabriqués, avec un bon fil spécial qu’il avait acheté au marché. Mais, comme il était très soigneux et très adroit, les réparations étaient toujours très vite faites.

Que faire alors ? Un jour il eut une grande idée : «  Je ne peux pas aller pêcher ; la mer est trop agitée, et puisque tous mes filets sont en très bon état, je n’ai plus de travail ! Je vais construire un solide et grand bateau jaune qui bravera les flots déchaînés ! »

Voilà notre habile capitaine très occupé à dessiner les plans, à rassembler les bois et outils utiles à sa grande entreprise. Ce futur et un important chantier à réaliser, le rendait joyeux!

Notre petit bonhomme est vaillant. Il parvient à construire son grand bateau jaune, dans un temps record.

« Il faut maintenant le mettre à la mer. Cette fois, je n’y arriverais pas tout seul, je ne suis pas assez fort. »

Il va demander de l’aide à ses voisins Victor et Lucien. Il sollicite leur coopération pour pousser son chef d’œuvre à l’eau. Les deux marins qui acceptent de bon cœur, admirent le solide ouvrage que notre capitaine à la chemise jaune a fabriqué.

« Quelle superbe réalisation ! Comme il flotte bien ! » Disent à l’unisson nos trois amis. Imaginez un peu la fierté de notre capitaine qui pense pouvoir naviguer désormais par tous les temps.

« Et bien maintenant je peux aller pêcher les petits anchois, je vais pouvoir affronter les grosses vagues et défier le vent ! »

C’est un beau et grand voilier qui se prépare à quitter la côte pour le grand large. Toute la population du petit port de pêche est sur la jetée pour assister au départ du vaillant capitaine.

« Bon courage ! … Qu’il est fort ! … Fais bien attention ! … Crient les voisins et les voisines de notre héros de capitaine à la belle chemise jaune.

Mais en sortant du port, une très grosse vague, secoue si violemment le mat, qu’il craque et se coupe net.

Une autre vague énorme pousse si fort que l’avant du bateau heurte la jetée et la proue de notre navire en détresse se rompt. Quelle grande émotion, la foule amassée sur la côte regarde impuissante le drame.

Une dernière vague gigantesque et rageuse, pousse, cette fois-ci, le pauvre bateau sur les récifs. C’est maintenant l’arrière qui se fracasse et se brise sur les rochers.

Inutile de vous dire, que les voisins et les voisines et toute la population de ce petit port de pêche, assistent au naufrage. Sans pouvoir lui porter secours, tous ses amis désespérés, regardent le dramatique événement. Le bateau coule et disparaît rapidement dans les flots tumultueux.

« Mais où est le capitaine ? Où est passé le capitaine ! » Crie-t-on.

« Je vois la chemise jaune du capitaine ! » Hurle Victor. «  Mais je ne sais pas où est passé le capitaine ! » Dit à son tour, Lucien.

Vite une bouée et une corde, il faut tenter de le sauver. Heureusement que notre petit bonhomme est adroit, et qu’il est un excellent nageur. Malgré cette mer démontée, il parvient à nager et à regagner la plage de sable fin. Il est épuisé, mais vivant !

Bravo ! Victor a repêché la belle chemise jaune du capitaine.

R - 7 Voilier de pêcheur

* * *

 

* *

 

*


Pour bien comprendre cette histoire :

Il est nécessaire de construire à l’aide d’une feuille de papier

( jaune si possible) un petit bateau …

De déchirer le mat ;

De couper l’avant ;

De couper l’arrière ;

Et il reste la chemise du capitaine ( sans doute jaune !)

 

 

 

A vous

de

jouer !

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> Je suis revenu lire cette belle histoire et je l'ai copié pour la faire lire à mon fils .<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gabray 31
  • : La photo comme moyen de communiquer ... Les voyages favorisent les découvertes et les souvenirs... Un blog pour faire connaître les pays Tolosan et du Lauragais ...
  • Contact

à noter

 "Nature et patrimoine" :

vous invite au rendez-vous du

" en septembre"

sur le thème  :

" qui reste à fixer "

Recherche